Petite digression sur la transmission : Voyage au pays de la Shoah

En ce jour de septembre je repense à ce voyage effectué en mars dernier en Pologne et en Ukraine, un voyage d’étude au pays de la mémoire sur les traces de la Shoah : Auschwitz, Birkenau, Belzec, Rawa Ruska et tant d’autres lieux.

Lumière magnifique, soleil glacial.

Une vingtaine de participants, de tous horizons, de toutes religions, de tous milieux, hommes, femmes, jeunes ou moins jeunes, profs, chercheurs, étudiants, écrivains, photographes … venus chacun avec leur histoire et leurs motivations.
Mais une constante : de tous les participants, aucune des femmes dont les parents étaient nés sur place et dont la famille avait souffert des persécutions n’avait d’enfant, sauf moi qui ai adopté.
En cours de route, nous avons rencontré un couple d’américains qui recherchait la trace de leurs  familles disparues : «  vous avez des enfants ? ». Ils ont probablement dû trouver ma question bizarre, peut-être même indiscrète. En tout cas,  là encore la réponse était … non.  Cela ne faisait bien entendu que 6 personnes sur la vingtaine de participants et 100 % dans ce cas précis. Cela m’a fait une curieuse impression.

Vous avez dit transmettre ?

Yaël Halberthal